Acides gras oméga-3 contre la dépression

C’est la conclusion de plusieurs chercheurs de l’Université de Montréal, McGill, Laval et de la Reine: le plein d’Oméga-3 les acides gras sont utiles non seulement pour prévenir les maladies cardiovasculaires, mais aussi la dépression.

Les Oméga-3, présents dans les différentes variétés de poissons (hareng, le saumon, le maquereau, l’espadon, acciunga, truite), les huiles d’origine végétale (soja, de tournesol, d’olive, de lin, de chanvre), les noix et les légumineuses, appartiennent à la catégorie des acides gras essentiels sont indispensables pour le bon fonctionnement de l’organisme. Sont connus surtout pour leur présence et le maintien de l’intégrité des membranes cellulaires. Ils sont aussi appelé Vitamine F, de l’anglais « Acides Gras »).

L’expérience a impliqué 432 personnes. La moitié des volontaires ont pris trois capsules par jour de suppléments d’acides gras pendant huit semaines, tandis que le groupe de contrôle a pris des capsules de placebo.

À la fin de cette période ont montré que les acides gras, les prestations fournies à ceux qui ont souffert de dépression sévère.

François Lesperance, coordinateur du groupe de recherche, a expliqué sur les pages du Journal of Clinical Psychiatry que le prochain objectif de l’scientifiques seront à comparer l’effet des antidépresseurs avec des acides gras Oméga-3.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *