L’alimentation | La nouvelle Réglementation européenne sur les étiquettes

À partir d’aujourd’hui, décembre 13, 2014, officiellement entrer en vigueur deux Règlements de l’ue qui introduisent des innovations dans les étiquettes des aliments. Si vous n’avez aucune idée de ce qui va changer il n’y a pas besoin d’aller dans la panique, de se précipiter dans votre aide sera le réseau social, qui, grâce à un hashtag créé par le Mouvement de la Défense nationale, #AlimentiNuoveEtichette, fournira à chaque et tous les jours des explications concernant les modifications proposées.

La première loi qui permettra de référence est la Réglementation de l’Ue en 1169, que la réforme non seulement l’ensemble de la discipline, sur l’étiquetage, mais aussi les règles pour la présentation et la publicité des aliments. Tel que rapporté sur le site web de l’Union européenne, les nouvelles règles prévoient l’obligation d’indiquer sur l’étiquette:

le nom; la liste des ingrédients; les substances provoquant des allergies ou intolérances alimentaires (arachide, le lait, la moutarde, le poisson, les céréales contenant du gluten, etc); la quantité de certains ingrédients ou catégories d’ingrédients; la quantité nette de l’aliment; la date de durabilité minimale ou la date d’expiration; les conditions particulières de conservation et/ou de conditions d’utilisation; le nom ou la dénomination sociale et l’adresse de l’exploitant ou de l’importateur; le pays d’origine ou du lieu de provenance pour certains types de viande, de lait, ou lorsque son omission risque d’induire en erreur le consommateur en erreur; les instructions pour l’utilisation, pour le cas où leur omission rendrait difficile l’usage approprié de la denrée alimentaire; pour les boissons titrant plus de 1,2% d’alcool en volume, le titre alcoométrique volumique acquis; une déclaration nutritionnelle.

L’obligation de l’introduction de ce dernier entrera toutefois en vigueur à compter du 13 décembre 2016. Maintenant, cependant, devrait entrer en vigueur l’obligation pour les restaurateurs à indiquer la présence d’allergènes dans les aliments servis dans leurs locaux.

Le Règlement de l’Ue 1379 introduit de nouvelles obligations pour qui vend du poisson. Les changements concernent à la fois le poisson frais congelé ou décongelé. C’est ce qu’il est.

  • Dans le cas du poisson frais doit être indiqué le nom commercial de l’espèce et de son nom scientifique, la méthode de production (pris, pris dans l’eau douce ou d’élevage), l’origine (c’est à dire la zone dans laquelle il a été capturé – si pêché ou élevé – si), dans la catégorie des outils avec lesquels il a été pris, et le prix.
  • Dans le cas du poisson congelé doit être indiqué le nom commercial de l’espèce avec l’indication « gelé » et le nom scientifique, la méthode de production (pris, pris dans l’eau douce ou d’élevage), l’origine (c’est à dire la zone dans laquelle il a été capturé – si pêché ou élevé – si), dans la catégorie des outils avec lesquels il a été pris, le pourcentage de vitrage et le prix.
  • Dans le cas du poisson décongelé doit être renvoyée à la dénomination commerciale de l’espèce avec la mention « décongelé » ou « décongelé » et le nom scientifique, la méthode de production (pris, pris dans l’eau douce ou d’élevage), l’origine (c’est à dire la zone dans laquelle il a été capturé – si pêché ou élevé – si), le prix et la mention « ne pas recongeler le produit, de le stocker dans le réfrigérateur et de le consommer dans les 24 heures ».
  • Ces nouvelles règles sont résumées dans l’infographie conçue par le Mouvement de la Défense nationale, en collaboration avec Eurofishmarket que nous vous montrons ci-dessous:

    nuove' etichette alimenti' /

      N’oubliez pas de télécharger la Blogo Application, afin d’être toujours à jour sur notre contenu. Et est disponible sur l’App Store et sur Google Play gratuitement.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *