La campagne sur la dysfonction érectile « , Pas seulement d’un moment »

Not' just a moment

« Pas un instant, » est la nouvelle campagne de sensibilisation pour inviter les gens à réfléchir sur la dysfonction érectile et le problème de l’éjaculation prématurée. Le Témoignage de ce projet, le champion de Formule Un, Jacques Villeneuve: un compagnon est très important d’inviter les hommes à parler de ce trouble, à la fois avec le partenaire avec votre médecin.

La dysfonction sexuelle masculine est un problème qui est très répandue, qui touche 20 à 30 pour cent des hommes dans le monde entier. Même si c’est une plainte très commune qui est souvent négligé, sous-estimé, et les hommes qui en souffrent sont réticents à parler de lui, non seulement avec leur partenaire, mais aussi avec votre médecin: seulement 9% des personnes touchées, en fait, la recherche d’un remède pour sortir d’un problème.

À partir de ces données sur l’éjaculation prématurée et le dysfonctionnement sexuel masculin le cadre de cette campagne d’information internationale, commandée par la Société Européenne de Médecine Sexuelle (ESSM): « juste un instant », impliquant un grand nombre de pays européens.

La campagne est un projet visant à dissiper tous les tabous liés à ce trouble, exhortant les gens qui souffrent d’elle, de sortir de l’isolement pour parler avec des médecins compétents, mais aussi avec votre partenaire. Le slogan, « ce N’est pas le moment plus que juste un moment? », destiné à être une façon d’être en mesure d’encourager les hommes et les femmes à se tourner vers des professionnels pour être en mesure de prendre soin de votre problème.

Le témoignage de la campagne « Pas un instant, » Jacques Villeneuve:

Je me sens proche des principes de la Campagne. Dans la Formule de l’Une il ya des circonstances dans lesquelles le contrôle et la gestion de « bon moment » sont beaucoup plus concordantes de la vitesse et du temps lui-même. Et c’est pourquoi je suis totalement d’accord pour dire que le « bon moment » n’est pas « assez de temps »: c’est une condition générale, est le résultat d’un engagement mutuel. Dans la Formule Un, par exemple, n’est pas (ou pas seulement) une question de fraction de seconde, mais c’est quelque chose que le pilote de chasse à chaque fois en bas de la piste, est celui qui travaille de concert avec son équipe tous les jours. Pour cela, je pense que ce que la campagne communique n’est pas si différent de ce qui se passe dans la Formule: pour trouver « le bon moment » avec le partenaire dans la relation du couple moyen de parler, de se rencontrer et de demander de l’aide de personnes compétentes (médecins, dans un cas, les ingénieurs de l’Équipe de Course, dans l’autre).

La solution n’est pas isolé: il est nécessaire d’en parler, pour être en mesure d’adopter les meilleures solutions afin d’être en mesure de guérir!

Via | Impression

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *