La méthode de l’Endurance, de l’accord sur le procès

Metodo' Stamina

Il semble y avoir peu de doutes sur le fait que, en dépit des discussions de ces dernières semaines, les tests de la méthode de l’Endurance est à prendre place. Lors de la dernière réunion, tenue à l’Istituto Superiore di Sanità les parties ont, en effet, parvenus à un accord qui satisfait les exigences de Davide Vannoni, le président de l’Endurance de la Fondation. Le protocole de la procédure sera alors remis, le 1er août, le comité scientifique responsable pour le procès.

Basé sur les accords conclus sur les travaux confiés à l’Endurance sera plus élevé qu’initialement prévu.

Il faudra produire un protocole pour une pathologie, une justification sur le test de dépistage de la maladie et de son protocole clinique

il a expliqué Vannoni, en indiquant:

J’ai trouvé l’écoute et le dialogue.

Nous avons obtenu des assurances nécessaires. Il n’y aura pas de changements à la méthode que nous allons présenter, et nous allons être impliqués dans le choix des pathologies étudiées. Il y aura des maladies sur lesquelles la méthode a été appliquée à Brescia.

Il est certain que l’une des maladies qui Vannoni aurait voulu inclure dans l’essai en seront exclus. Certaines rumeurs semblent indiquer que c’est le Sma (amyotrophie spinale, une maladie subie par la petite Céleste Carrer.

Sur deux points, le travail sont, cependant, toujours en cours: d’une part, sur la demande de l’Endurance à l’utilisation d’un organisme agréé roi internationale, ainsi qu’à la rationalisation de la proposition d’un seul laboratoire pour la production de cellules, et de deux villes voisines.

Je préfère penser un seul laboratoire et deux centres pour les perfusions dans sa proximité

il a expliqué Vannoni.

Lorsque nous faisons une distinction entre les cellules, nous ne pouvons plus les congeler, et nous avons deux heures, deux heures et demi tout au plus, pour iniettarle.

Les biologistes formés par de l’Endurance, ils ne sont que quatre, dont deux doit nécessairement rester à Brescia pour assurer le soin des malades, autorisées par les juges.

Via | Reuters; Reuters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *