Le syndrome du côlon Irritable? Limitée à la chair

Il pourrait s’avérer être un choix efficace pour réduire le risque de syndrome de l’intestin irritable, surtout pour les femmes.

Dans l’ordre du temps aussi, confirme une nouvelle étude française: la colite peut être déclenchée par une consommation excessive de viande et de poisson, par conséquent, les personnes à risque devraient limiter la consommation de ces aliments.

L’étude, menée par Franck Carbonnel du Centre Hospitalier Universitaire de Bicêtre à Paris, a été publié dans le dernier numéro de la revue « the American Journal of Gastroenterology ». Les experts ont examiné les données relatives à plus de 67 000 femmes âgées entre 40 et 65 ans qui avaient pris part à une étude sur les facteurs de risque pour le cancer et d’autres maladies. Dans le cadre du suivi, qui a duré dix ans, 77 femmes ont développé le syndrome de l’intestin irritable et bien le 90% de l’ensemble de l’échantillon consommé une quantité de protéines animales que ce qui est généralement recommandé.

Les chercheurs ont observé que les femmes ayant consommé les plus grandes quantités de protéines animales développé un risque trois fois plus de l’acquisition de ce trouble, un risque est principalement lié à la consommation de viande et de poisson, et pas de produits laitiers ou d’œufs.

Selon l’érudit français, la viande peut contribuer au développement de maladies inflammatoires de l’intestin en raison de certains produits de viande, tels que le sulfure d’hydrogène ou de l’ammoniaque, peuvent être toxiques ou même pourquoi un régime riche en protéines peut modifier l’équilibre de la flore bactérienne intestinale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *